La lettre des décideurs économiques et financiers des hôpitaux

ÉDITORIAL-ÉVÈNEMENT

5 questions pour l'équilibre. T1 vs T1 , la marotte si évidente des financiers ?

Erwan OLLIVIER

Professeur Idm - EHESP Contrôle de gestion et outils de pilotage

La recherche de l'équilibre budgétaire repose sur la gestion des volumes dans les T1. Est-ce si clair à réaliser pour tous ? cinq questions pour juger de l'évidence.

Titre 1 des Charges de personnels et Titre 1 des produits de l'Assurance Maladie, soit plus de 65% des charges vs plus de 75% des produits forment le compte de résultat des établissements de santé. Une légère dérive fait nécessairement basculer le résultat. Plus précisément, le pilotage budgétaire ne repose que sur les volumes d'effectifs et d'activité. Si les effets coûts ont nécessairement un impact significatif, ils ne sont pas ou peu influençables (définition nationale des tarifs, mesures nationales RH ...), reste alors les volumes à ajuster, à maitriser et nécessairement à suivre plus qu'attentivement. Nous le savons, mais le réalisons nous ? Connaître une problématique n'est pas toujours la maitriser aisément.

Pour vérifier cette évidence, cinq questions s'imposent aux Directeurs Généraux, des Ressources Humaines, des Finances ou du contrôle de gestion : Travaillez-vous dans l'anticipation et non dans la réaction aux chiffres ? Vos directions suivent-elles et partagent-elles les informations RH et l'activité conjointement ? Disposez-vous d'un tableau de bord sur l'évolution tendancielle de la productivité médicale et non médicale ? Suivez-vous à J+7 les marges contributives et les Taux de Marge sur Charges Directes des activités ? Attendez-vous les données PMSI, les codages patients et les données de paye pour mesurer votre activité et vos effectifs ?

Est-ce alors manifeste que tous les établissements répondent par l'affirmative ? Malheureusement, la réponse est trop souvent négative. Après 15 ans de T2A, la problématique des volumes est dans toutes les pensées mais ces quelques questions basiques de pilotage ne sont pourtant pas si évidentes pour tous.

Pour réellement piloter les volumes et sécuriser la prise décision, le contrôle de gestion est évidemment la ressource indispensable pour les décideurs et répondre aux cinq questions. Néanmoins, seul un contrôleur de gestion, de formation spécialisée, communicant, positionné en lien direct avec la DG, accédant librement aux données d'activité, financières et RH, peut synthétiser et analyser conjointement les indicateurs pour conseiller les pilotes. Ces cinq questions évidentes nécessitent impérativement une réponse positive pour améliorer l'efficience des établissements. Cinq questions auxquelles seuls des contrôleurs de gestion autonomes et transversaux pourrons répondre par des outils d'anticipation dans les T1 qui existent pourtant.

« Prendre la température ne résout pas la fièvre ! ». Effectivement, mais l'information modifie les comportements. Savoir, c'est être incité à agir différemment. La T2A est une affaire d'ajustement des T1. Les difficultés financières de certains établissements sont aussi dans les cinq questions. Ceci explique aussi cela !

 

Newsletter de Finances Hospitalières

Inscrivez-vous et soyez informé de nos nouvelles parutions et de l'actualité de notre site