La lettre des décideurs économiques et financiers des hôpitaux

ÉDITORIAL-ÉVÈNEMENT

L'expérimentation PAERPA remplit-elle ses promesses ?

Roland CASH

L'expérimentation lancée en 2014 dans 9 territoires pilotes 1 pour améliorer le Parcours des personnes âgées en risque de perte d'autonomie (PAERPA), sous l'égide du ministère de la Santé et des ARS, a été évaluée par l'IRDES 2 . Les premiers résultats 3 , concernant les années 2015 et 2016, sont globalement décevants au regard des attentes initiales ; l'analyse statistique a permis toutefois d'identifier quelques améliorations dans certains territoires.

L'enjeu est d'améliorer la prise en charge et la qualité de vie des personnes âgées de 75 ans et plus et de leurs aidants en faisant progresser la coordination des différents intervenants des secteurs sanitaire, social et médico-social au niveau local. De nombreux outils ont été déployés en ce sens, à des degrés divers selon les territoires, plus ou moins rapidement (l'hétérogénéité des situations est soulignée par les auteurs). L'un des objectifs était de limiter les séjours à l'hôpital et les mauvaises pratiques médicamenteuses. Pour cela, plusieurs indicateurs ont été construits : durée cumulée des séjours, réhospitalisations à 30 jours, hospitalisations non programmées, hospitalisations potentiellement évitables, passages aux urgences non suivies d'hospitalisation, polyprescription, prescription pharmaceutique inappropriée.

L'évolution 2014-2016 a été analysée, et ce, en comparant les territoires PAERPA et des territoires « témoins » (aux caractéristiques socio-économiques et sanitaires similaires) afin de disposer d'une mesure d'impact. En évolution, seuls les indicateurs concernant la prescription pharmaceutique sont orientés à la baisse, notamment celui concernant les prescriptions inappropriées (-20% pour les 9 territoires), mais sans écart majeur, globalement, par rapport aux territoires hors PAERPA.

Des différences significatives sont cependant observées dans certains territoires PAERPA. Dans trois d'entre eux, une évolution favorable est notée pour 2015 et 2016 par rapport aux zones témoins : l'Aquitaine sur la polymédication (-8 à 9%), le Nord-Pas-de-Calais sur la polymédication (-2 à 3%) et les prescriptions inappropriées (-8 à 10%), et la Lorraine sur le recours aux urgences (-23%). Les auteurs observent que dans ces trois zones, les acteurs locaux étaient organisés avant même le lancement du programme (avec par exemple des actions contre la iatrogénie médicamenteuse), signifiant qu'il faut certainement davantage que deux années pour observer des effets favorables liés à un changement organisationnel en faveur de la coordination.
« Le croisement de ces résultats avec les analyses qualitatives et les données de déploiement des dispositifs suggère que la différence de « maturité » entre les territoires peut être un facteur déterminant . » Par ailleurs, en Midi-Pyrénées et en Bourgogne, l'impact de Paerpa est significatif à partir de 2016, en termes de réduction des hospitalisations non programmées (respectivement -16% et -14%). En Bourgogne, Paerpa a eu aussi un impact significatif sur les hospitalisations évitables (-24%).

Le résultat le plus négatif porte sur la durée cumulée des séjours et le taux de réhospitalisation à 30 jours : il paraît difficile de réduire ces facteurs, même avec des dispositifs de coordination bien organisés. En réalité, dans les territoires PAERPA comme dans les hors PAERPA, la plupart des indicateurs concernant l'hôpital sont à la hausse, en particulier les passages aux urgences. Il semble que d'autres outils seraient à développer en matière d'interface ville-hôpital, de structuration des soins primaires, de réactivité des dispositifs face à des situations aiguës.

Notes :

(1) Bordeaux (Aquitaine), Nord-Ouest de la Nièvre (Bourgogne), Sud-Est de l'Indre et Loire (Centre), Nord parisien (IDF), Sud-Ouest de la Corrèze (Limousin), Grand Nancy (Lorraine), Hautes-Pyrénées (Midi-Pyrénées), Valenciennois-Quercitain (Nord-Pas de Calais), Mayenne (Pays de la Loire)

(2) Institut de recherche et documentation en économie de la santé

(3) Evaluation d'impact de l'expérimentation Parcours santé des aînés (Paerpa). Premiers résultats - Damien Bricard, Zeynep Or, Anne Penneau (Irdes), Questions d'Economie de la santé, n° 235, juillet/août 2018

Évaluation d'impact de l'expérimentation Parcours santé des aînés (Paerpa). Premiers résultats - Zeynep Or, Damien Bricard, Nelly Le Guen, Anne Penneau, les Rapports de l'IRDES, n° 567, juin 2018

 

Newsletter de Finances Hospitalières

Inscrivez-vous et soyez informé de nos nouvelles parutions et de l'actualité de notre site