La lettre des décideurs économiques et financiers des hôpitaux

GESTION FINANCIÈRE

La Cour des comptes constate que la mission de désensibilisation des prêts « sensibles » confiée à la SFIL a été en grande partie menée à bien et recommande qu'elle soit parachevée

Jean-Claude DELNATTE

La Cour des comptes vient de publier son rapport d'observations définitives sur la SFIL (ex société de financement local)[1] créée en 2013 pour répondre à l'impasse de financement constatée sur le marché du crédit bancaire aux collectivités locales et aux hôpitaux suite au retrait de Dexia.


Grâce aux ressources empruntées par sa filiale, la Caisse française de financement local (CAFFIL), la SFIL octroie des prêts aux collectivités locales, aux hôpitaux et aux acheteurs d'exportations françaises et a été reconnue par la Commission européenne comme « banque de développement », ce qu (...)


L’accès à la totalité de l’article est réservé aux abonnés.

Identifiez-vous

Abonnez-vous

Newsletter de Finances Hospitalières

Inscrivez-vous et soyez informé de nos nouvelles parutions et de l'actualité de notre site